819-816-1200

.Chris Hadfield.

Quand j’étais petite, il y avait un demi mur couvert de petits collants d’étoiles fluorescentes dans ma chambre. J’avais un télescope et une carte des étoiles.
L’espace m’intriguait.
 
Avec le temps, la passion s’est estompée.
Puis, j’ai découvert Chris Hadfield. Ses capsules sur YouTube nous permettent de connaître l’espace un peu mieux et d’apprendre un tas de choses. Dernièrement, j’ai également lu son livre : Guide d’un astronaute pour la vie sur Terre. J’ai été complètement fascinée. Il contient un tas d’anecdotes et de leçons de vie. C’est l’un des livres qui a une place privilégiée dans ma bibliothèque. Je suis même allée à sa rencontre à Montréal pour obtenir son autographe.
 
Le rapport avec la photographie ?
En plus d’être adorable/gentlemen/intelligent et d’avoir une magnifique moustache, Chris Hadfield fait de la photographie!  Lors de ses voyages dans l’espace, il a réalisé de superbes photographies de la Terre. Il a même sorti un livre regroupant ces images (http://www.amazon.ca/You-Are-Here-Around-Minutes/dp/0345814940/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1414631940&sr=1-1)
 
Le plus fascinant dans tout cela, c’est qu’il n’a jamais utilisé de trépied dans l’espace. Pas besoin. Puisqu’il n’y a pas de gravité, l’appareil peut rester immobile assez longtemps pour réaliser des photos de nuit. Sur la Terre, il est physiquement impossible de rester complètement immobile trente secondes avec un appareil entre les mains. Nos mains tremblent légèrement et notre image devient automatiquement floue.
Vous pouvez écouter toute son explication ici : http://petapixel.com/2014/10/26/chris-hadfield-explains-zero-gravity-makes-possible-take-sharp-hand-held-long-exposures/ 
 
Les passions de jeunesse finissent toujours par revenir. Il n’y a plus d’étoiles fluorescentes sur mes murs, mais j’ai encore les yeux d’une enfant quand je regarde les étoiles.
 
Commentaires Facebook