819-816-1200

.La bouffe.

La photographie comporte plusieurs facettes. Il y a les photographes de mode, d’événement, de presse, de mariage et… les photographes culinaires. Ces derniers m’impressionnent particulièrement. Rendre chaque plat le plus alléchant possible n’est pas toujours une mince affaire. Par contre, ceux qui travaillent dans leur ombre : les stylistes culinaires, eux je les idolâtre. Ils sont les partenaires idéals pour la création d’images pour les magazines, les livres de recettes ou les affiches publicitaires.

Leur travail consiste à placer minutieusement chaque ingrédient dans l’image, à affiner les détails et à trouver des astuces. Les plats doivent souvent rester de longues minutes sous les éclairages, afin que les produits aient toujours l’air frais, les stylistes culinaires en créent des répliques exactes, comme la crème glacée qui est en fait une recette spéciale de graisse ou de sucre en poudre, ou trouve de petits trucs comme étaler du détergent à vaisselle sur la dinde pour qu’elle ait l’air parfaitement rôti.

Je ne pourrai jamais faire ce métier. Placer chaque élément avec une pince à cils, utiliser une seringue pour placer de la sauce? Je suis beaucoup trop gaffeuse et impatiente. J’ai déjà fait l’essai, une fois, et j’avais trouvé l’expérience épuisante! Le styliste culinaire, c’est comme le fromage dans une poutine : un ingrédient indispensable.

Impossible de clore cet article sans quelques liens vers de magnifiques photographies culinaires :

http://www.francescotonelli.com/FOOD/Portfolio/1

http://www.maudechauvin.com/automne/

http://www.beatricepeltre.com/cqdcof98mjuofymztum8ymu3mgih7i

http://www.annabellebreakey.com/gallery/raw/

Et une photo réalisée par ma maman (qui a beaucoup de talent) :

392_dsc_6224aaamodif2010aba_1

Commentaires Facebook