819-816-1200

Une saison de mariages enceinte jusqu’aux oreilles

En février 2019, le jour de la Saint-Valentin bien exactement, j’ai appris que j’attendais mon premier enfant. Dès que j’ai vu ce test positif, un tourbillon d’émotions m’a parcouru le corps et mon coeur a commencé à se gonfler d’amour pour ce petit bébé. Par contre, cette grossesse voulait également dire que je serai enceinte jusqu’aux oreilles pendant ma saison de mariages.

Évidemment, j’ai rapidement informé mes clients. Puisque mon accouchement était prévu pour le début octobre, j’ai malheureusement dû annuler quelques contrats qui se trouvaient trop près de ma date. J’ai contacté les clients dont le mariage se trouvait avant ma 37e semaine de grossesse afin de leur faire part de cette nouvelle et m’assurer qu’ils étaient à l’aise avec cette situation un peu inhabituelle.

Avant chaque coup de téléphone, j’étais une boule de nerfs. J’avais peur de la réaction des futurs mariés, j’étais confiante que je pouvais réaliser mes contrats sans problème puisque ma grossesse allait à merveille et j’avais un plan B en cas de problème, mais, je savais très bien que cette annonce pouvait ajouter du stress pour les couples. À mon plus grand bonheur, tous mes clients ont bien réagi et étaient très heureux pour moi. Je me suis assuré de les tenir au courant de mon état et de suivre les recommandations de mon médecin afin d’être top shape pour leur mariage.

Avant chaque grand jour, je préparais un kit de survie de femme enceinte. Beaucoup, beaucoup d’eau (surtout lors des journées très chaudes), des petites collations en cas de fringales et des gougounes au cas où mes pieds devenaient enflés. Je révisais également mon horaire afin de savoir quand j’allais pouvoir utiliser une salle de bain (un peu niaiseux à préparer, mais très important à planifier lorsqu’on urine toutes les 30 minutes).

Heureusement, tous les mariages de la saison ont très bien été. J’étais plus fatiguée à la fin de la journée et encombrée par mon ventre certes, mais, avec l’aide de mes assistants qui m’aidaient à apporter mon équipement et à me relever, j’ai réussi à faire tous mes contrats sans problème majeur. Mon meilleur allié fut une ceinture de soutien que j’ai acheté lorsque le bébé devait lourd à porter. Un must pour soutenir et diminuer les maux de dos.

Maintenant que la saison 2019 est terminée, je peux prendre du recul. Si cette situation se représente, je crois que je ne prendrai plus de contrats après 35 semaines. Non pas parce que je n’étais pas en mesure de réaliser les photos, mais plus parce que je vivais énormément de stress que le bébé se pointe le bout du nez avant le terme.

Je veux sincèrement remercier mes clients qui ont été très compréhensifs et qui m’ont traité aux petits oignons. Merci également à mes assistants, sans eux, je n’aurai pas été en mesure de photographier tous ces merveilleux couples.

Commentaires Facebook