.La retouche.

Ahhh, Photoshop ! Certains l’adorent, d’autres le détestent. Moi, je suis au milieu.
 
D’un côté, je ne suis pas d’accord avec la retouche extrême comme celle que l’on peut souvent voir dans les magazines. Des jeunes filles de 15 ans qui ressemblent à des femmes de 25 ans ultra minces sans aucune imperfection : c’est une image erronée de la femme actuelle.
 
D’autre part, je crois que la retouche peut être un outil très utile. Ajuster les couleurs d’une image ou son éclairage sont des gestes qui font partie de mon quotidien. Je vais aussi un peu plus loin en travaillant sur les yeux et leurs contours (poches ou cernes) ainsi que sur la peau. Le but est d’avoir bonne mine et non pas de ressembler à soi-même, mais dix ans plus tôt.
 
Les gens qui sont contre son utilisation donnent souvent comme argument que Photoshop n’existait pas avant. Détrompez-vous ! Avant l’arrivée du numérique, il était possible de faire plusieurs changements sur une photographie. Par contre, c’était très ardu et long. Premièrement, on choisissait l’image qu’on désirait en la regardant sur le minuscule négatif et on la développait (ce qui était déjà long). Ensuite, on analysait la photo pour déterminer les zones que l’on voulait éclaircir ou assombrir et l’on décidait du temps d’exposition nécessaire pour chacune d’entre elles. Par la suite, on plaçait le négatif dans un agrandisseur photo (comme l’image ci-dessous) qui projetait l’image sur le papier photo. Mais attention ! On disposait d’un temps limité pour projeter l’image et avoir la bonne exposition en même temps que cacher les zones que l’on voulait assombrir avec nos doigts ou de simples bouts de cartons. Ce qui donne par exemple : je dois exposer la photo pendant 10 secondes, mais je dois cacher la zone de la maison pendant 3 secondes pour qu’elle soit plus sombre et, après 10 secondes, je cache toute l’image sauf le ciel pendant 5 secondes pour qu’il soit plus clair. Vraiment, c’était atroce ! Certains allaient même plus loin en utilisant un pinceau minuscule sur la photo pour adoucir des traits ou effectuer des retouches. LE PIRE, c’est qu’en sortant de la chambre noire avec notre image, fier de ce qu’on a accompli, il arrivait que ça ne donne vraiment pas ce qu’on désirait et qu’on devait tout recommencer. (Merci à Marcel, mon prof de chambre noire, qui nous a encouragés et qui a été patient en nous montrant tout cela)
 
meopta-axomat-5a-noir-et-blanc
James-Dean-BEFORE-1024x680Audrey-Hepburn-BEFORE-1024x708
 
 
 
 
Pour finir cet article en beauté, j’ai décidé de vous offrir les pires retouches Photoshop que j’ai trouvées sur le web ! Comme quoi cet outil puissant peut vraiment donner des résultats ridicules s’il est mal utilisé.
 
photoshop_failure_graphics_39 photoshop_failure_graphics_32 photoshop_failure_graphics_16 photoshop_failure_graphics_11 photoshop_failure_graphics_8 photoshop_failure_graphics_7 photoshop_failure_graphics_4 photoshop_failure_graphics_1
 
Liens : 
http://www.konbini.com/fr/culture/retouche-photo-paolo-inirio-photoshop/http://www.hongkiat.com/blog/52-worst-photoshop-mistakes-in-magazines/ 

Commentaires Facebook