.Noir et blanc.

Arrêter
« What I like about black-and-white photographs is that they’re more like reading the book than seeing the movie. » – Walt Whitman
 
Les images en noir et blanc nous replongent dans les débuts de la photographie. On devait s’appliquer au cadrage et imaginer la scène en noir et blanc sans avoir la possibilité de voir la photographie avant plusieurs jours. Maintenant, nous avons le choix. Nous pouvons prendre le temps de décider quelle image aura droit au traitement spécial noir et blanc.
 
Pour moi, ce n’est pas une pratique systématique; je ne traite pas toutes mes photographies en noir et blanc. Celles que je choisis de transformer doivent respecter quelques règles :
 
– Elles ne doivent pas être trop encombrées. Les photos où  l’arrière-plan est très chargé sont difficiles à lire et nous font oublier le sujet principal.
 
– Elles doivent contenir des émotions. Le noir et blanc réussit parfaitement à capturer les sentiments.
 
DSC_0629nb
 
 
DSC_1307nb
– Si l’image est gorgée de couleurs vibrantes, ce devrait être interdit.
 
Ce n’est pas une règle, mais je dois avouer que j’adore les photos de personnes âgées en noir et blanc. Leur personnalité ressort, la brillance de leurs yeux est amplifiée et chaque pli de leur peau remplie d’histoire est accentué.
 
Le noir et blanc va également très bien aux hommes (surtout à mon père!). Il fait ressortir leur virilité (là, mon père est fier) et nous ouvre une fenêtre vers leur âme.
 
DSC_4192
 
Finalement, les photos argentiques en noir et blanc surpasseront toujours (selon moi) le numérique. La richesse des teintes est incomparable. Afin de rendre hommage à celles-ci, les retouches numériques doivent être contrastées et ne pas uniquement se limiter à une tâche de gris.
 
Ça, c’est la règle principale à ne jamais transgresser afin de créer une photographie noir et blanc parfaite.
Commentaires Facebook